Dimanche, Août 25, 2019

Se cramponner au pouvoir est un acte vil et moyenâgeux

paulvoumboEn 2011, le slogan de campagne du président Kabila fut celui de « LA REVOLUTION DE LA MODERNITE ». 3 ans après en République démocratique du Congo (RDC), comment ne pas confirmer que ce n’était que rien d'autre qu'un slogan de campagne ?

Le ridicule ne tuant pas, certains des chantres politiques du président Kabila ont bon espoir de le voir rempiler pour un nouveau mandat. Nul besoin de préciser ici qu'un 3ème mandat consécutif est anticonstitutionnel (voir article 70 et 220 de la constitution congolaise)

 

Article 70 Le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois. A la fin de son mandat, le Président de la République reste en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau Président élu.

Article 220 La forme républicaine de l’Etat, le principe du suffrage universel, la forme représentative du Gouvernement, le nombre et la durée des mandats du Président de la République, l’indépendance du pouvoir judiciaire, le pluralisme politique et syndical, ne peuvent faire l’objet d’aucune révision constitutionnelle. Est formellement interdite toute révision constitutionnelle ayant pour objet ou pour effet de réduire les droits et libertés de la personne ou de réduire les prérogatives des provinces et des entités territoriales décentralisées.

La vérité est que la RDC n’a jamais souffert d'une aussi mauvaise image sur le plan international. Et pour cause, le pouvoir en place à réussi à faire de la RDC :

-La capitale mondiale du viol

-Un des pays les plus faibles en termes d’indice de développement humain (IDH)

-Un pays qui ne réagit pas à l’accusation lancée par un député britannique pour détournement de 5 milliards de dollars dans le secteur des minerais

-Une véritable foire en termes de sécurité

-Un pays spécialiste des amnisties à tord et à travers (CNDP puis M23) au grand dam des victimes civils.

-Un pays prêt à financer l'intégration des membres du M23 dans la vie sociale du pays au lieu de les arrêter et de les juger en conséquence

-Un pays muet sur les questions environnementales malgré son potentiel hydroélectrique important, malgré son fort potentiel en cours d’eau. Le même pays dont les ressources minérales (dont le coltan) sont tant convoitées principalement dans la partie orientale du pays.

Mon pays a certes des dirigeants véreux et irresponsables, mais sa force demeure en ces fils et filles consciencieux du nécessaire travail qui reste à fournir pour un avenir beaucoup plus radieux.

Je me nomme Paul Voumbo. L’avènement d’une nouvelle dynamique en RDC dans tous les secteurs est mon cheval de bataille.

Paul Voumbo, 10 avril 2014.

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui12
mod_vvisit_counterHier16
mod_vvisit_counterCette semaine77
mod_vvisit_counterce mois225
mod_vvisit_counterAu total23010

Newsletter

Nom:
Email:

PAUL VOUMBO SITE OFFICIEL

Copyright © 2009 Tous droits réservés
Site crée par Ingénieur Pitshou Nkumu Booto