Dimanche, Août 25, 2019

RDC ET LES VIOLENCES SEXUELLES : D' ABORD à L'EST puis L'OUEST ET ENSUITE ...

Oui malheureusement, vous avez bien lu . S' il est vrai que ce sont les différents viols commis dans l' est de la RDC qui ont poussé Madame Margot Wallstrom ( représentante spéciale du secrétaire général de l' organisation des nations unies, chargé de la lutte  contre les violences sexuelles dans les conflits armés) a déclaré en 2010 que la RDC était la capitale mondiale du viol.

Ainsi posons nous la question à la suite du dernier rapport de l' ONU (organisation des nations unies) sur les violences sexuelles liées aux conflits dans le monde de ce que devrait être maintenant le statut de ce beau pays.

LE 23 FÉVRIER 2012

Le 23 février 2012, Madame Margot Wallstrom ( représentante spécial du secrétaire général de l' organisation des nations unies, chargé de la lutte  contre les violences sexuelles dans les conflits armés) a présenté au conseil de sécurité de l' ONU (organisation des nations unies) un rapport sur les violences sexuelles liées aux conflits dans le monde. Parmi les différents cas évoqués, il y a eu celui des opérations d' expulsion des congolais d' Angola.

DANS LA PROVINCE ANGOLAISE DE LUNDA NORTE VERS LE KASAI OCCIDENTAL EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Aucune action juridique n' étant encore engagé ces violences sexuelles et expulsions sont encore considérées comme des présomptions mais tout de même ce rapport émane de l' ONU ( organisation des nations unies). Ce rapport dénombre que 3768 femmes dont 998 enfants ont été victimes de différents types de violence sexuelle par des membres des forces de sécurité de l' Angola entre janvier et octobre 2011.

La raison de ces opérations d' expulsion était la présence sur le sol angolais des illégaux qui viennent travailler clandestinement dans cette région riche en diamants .

Les autorités angolaises maintiennent qu' elles n' avaient pas été informé et s' engage à :

- Enquêter sur ces actes
- Punir les responsables
- Faciliter l' accès des missions de l' ONU (organisation des nations unies) aux centres de détention où les immigrés sont retenus avant d' être expulsés
- La supervision de ces expulsions par l' ONU

Tout de même, ne rien voir durant 10 mois pour 3768 femmes dont 998 enfants, incroyable mais vrai. Cela devrait il s' appeler une bavure de 10 mois, des bavures sur 3768 femmes dont 998 enfants, du laisser aller consentant,...?

Le souhait de Madame Margot Wallstrom ( représentante spécial du secrétaire général de l' organisation des nations unies, chargé de la lutte  contre les violences sexuelles dans les conflits armés) est qu' un envoyé spécial de l' ONU puisse se rendre à Luanda dès le mois d' avril 2012 . ( source :rfi.fr )

LA RÉACTION DE LA RDC

Elle ressemble à du " tout va bien", la vie continue.
Ce qui s' est déroulé en Angola durant 10 mois ( sur les corps de 3768 congolaises dont 998 enfants) est le résultat de l' inaction des politiciens congolais sur les viols dans l' est de la République Démocratique du Congo. En d' autre terme étant donné que les congolaises se font violer à l' est et que rien ne se passe, nous aussi nous pouvons les violer ,de toute façon rien mais vraiment rien ne se passera .

Merci Madame Margot Wallstrom pour votre travail .

Où SONT NOS ENFANTS

Et comme ci cela ne suffisait pas le média le climat tempéré annonce que des dizaines de parents congolais qui furent parmi les expulsés n' ont aucune information sur le lieu où se trouvent leurs enfants. Selon eux, une trentaine d' enfants congolais n'ont pas reçu le feu vert des forces de sécurité angolaise pour passer le poste frontière de Tshela.

Les négociations entre la RDC et l' Angola ont eu comme conséquence l' accord des autorités angolaises en faveur des parents congolais dans le but de rechercher leurs enfants sur le sol angolais. Ce n' est que le 1/3 des enfants congolais qui a été retrouvé. Selon le témoignage d' une congolaise ( violée et expulsée d' Angola durant la même période ) certains de ses enfants ont été adoptés par des familles angolaises qui ne sont pas localisables.

Les jeunes filles retrouvées soutiennent avoir été victimes de violences sexuelles . Une congolaise de 12 ans affirme avoir été abusé par plusieurs militaires angolais avant d' être contrainte à se prostituer .  ( Source : le climat tempéré / Syfia Grand Lacs ).

UNE NOUVELLE PAGE à L' HORIZON

Ce rapport est en réalité une balle reçue sur les pieds de l' Angola . S' il est vrai que les actuels politiciens congolais n' osent pas élevé la voix quand il s' agit de l' Angola, les jeunes congolais qui se préparent à rejoindre la sphère politique ne feront pas passer ce rapport.
A titre d' information l' Angola et la RDC ont déjà un contentieux pétrolier.      

Le 8 mars 2012, Paul Voumbo.


Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui13
mod_vvisit_counterHier16
mod_vvisit_counterCette semaine78
mod_vvisit_counterce mois226
mod_vvisit_counterAu total23011

Newsletter

Nom:
Email:

PAUL VOUMBO SITE OFFICIEL

Copyright © 2009 Tous droits réservés
Site crée par Ingénieur Pitshou Nkumu Booto